vendredi 9 décembre 2016

Savonnerie Aubergine / dentifrice et shampoing solides / Zéro Déchet



Que ça soit sur des blogs, des vidéos youtube, ou des groupes facebook; dès lors que l'on y parle écologie, nous en arrivons toujours à discuter déchets, recyclage....

Je me rends compte que dans ce domaine les choses progressent dans le bon sens; une grande prise de conscience a été prise.
Les documentaires, les livres se multiplient; une des pionnières a avoir parlé du zéro déchet est Béa Johnson dans son livre du même nom.

Pour ma part, je ne suis pas encore arrivée au zéro déchet, je suis tout de même en net progrès depuis mon déménagement. (Je vous en parlais ici )

Je recherche de plus en plus du durable, des articles qui créeront le moins de déchets possible. 
En faisant cela, je découvre de nouveaux produits, dont leurs concepteurs, en plus d'être dans la démarche "réduction de déchets", sont également respectueux de l'environnement dans les matières premières qu'ils utilisent, c'est un ensemble qui va souvent de paire, et tant mieux!

J'utilise dorénavant plus de savons que de gel douche, qui provoquent aucun déchet, ou un simple cartonnage recyclable. 

Dans ma recherche de savons saponifiés à froid, j'ai découvert la Savonnerie Aubergine qui est une savonnerie artisanale Bretonne utilisant des matières premières biologiques.

En plus de confectionner des savons, elle propose également un shampoing et des dentifrices solides.
Tous les articles sont 100% biodégradables, les emballages sont entièrement compostables.


*Saponification à froid

*Sans huile de palme

*FSC

*Biodégradable

*Affilié Péta, non testé sur les animaux, végan

Tous les critères que je recherche sont rassemblés, il n'y a plus qu'à tester!




composants: coco*, olive*, ricin*, tournesol** ,beurre de karité*, eau, glycérine, rhassoul, sauge sclarée, huile essentielle de sauge sclarée, mica.
*agriculture biologique, ** agriculture bio et locale 



Comment l'utiliser?
Comme un savon classique, après avoir mouillé les cheveux, on frotte, on fait mousser, on masse le cuir chevelu et on rince.
Simple et efficace, je n'ai pas eu besoin d'utiliser un démêlant malgré mes cheveux longs.

Les +:

- composants naturels
- peu encombrant
facile à transporter dans une petite boîte  
- pas de déchet une fois terminé
rempli bien son rôle de shampoing, les cheveux sont propres et se démêlent facilement.

Les -:

- Contenant de l'huile essentielle, si on s'en met dans l’œil, ça pique!!! 



composants: olive*, coco*, colza**, eau, glycérine végétale (issue de la saponification), argile blanche, réglisse*, huile essentielle de menthe poivrée*


Comment l'utiliser?
Après avoir mouillé sa brosse à dents, on la frotte sur le dentifrice solide.



Les +:

- composants naturels
- facile à transporter
- ne créé pas de déchet (carton recyclable)
- économique puisqu'il coûte 3€90 (il est indiqué qu'il a une durée de 5/6 mois)
- rempli son rôle, puisque les dents sont propres

Les -:

- Honnêtement, il m'a fallu un laps de temps pour m'y habituer.
Aux premières utilisations, ce n'est pas le tube en plastique qui m'a manqué, mais son goût ne ressemble en rien à celui des dentifrices traditionnels (bio ou pas).
J'ai eu l'impression de me laver les dents au savon, ce qui est, il faut l'avouer assez déstabilisant.
- Malgré la présence d'huile essentielle de menthe poivrée, je ne la ressens pas assez à mon goût; j'aurais aimé un effet plus rafraîchissant qui reste en bouche.
Mais rien n'empêche d'en rajouter une goutte sur la brosse à dent.

La savonnerie aubergine propose de bonnes alternatives pour ceux qui sont à la recherche de cosmétiques naturels zéro déchet.

Vous pouvez retrouvez les produits de la savonnerie aubergine sur leur site ICI

Ainsi que sur leur page facebook  ICI

*article non sponsorisé



lundi 5 décembre 2016

Pur Aloé / Les bienfaits de L'Aloé Vera


L'Aloé Vera est cette plante médicinale connue depuis des millénaires pour ses bienfaits.
Ses feuilles charnues leur permettent de stoker de grandes quantités d'eau propice à leur survie dans les régions tropicales.
Sa bonne réputation est surtout due à l'utilisation en cosmétique du gel contenu dans ses feuilles.


Celui-ci ayant des bienfaits apaisant et cicatrisant sur les brûlures, les coups de soleil, les plaies, lutte contre le vieillissement cellulaires.
L'on évoque également ses bienfaits en phytothérapie 
pris en interne, il serait un puissant régénérant, il augmenterait la production d'enzymes digestives, rééquilibrerait la flore intestinale, stimulerait le système immunitaire, nettoierait les intestins... 

C'est aujourd'hui dans le domaine cosmétique que j'ai pu apprécier ses effets, la marque Pur'Aloé m'ayant proposé de tester deux de leurs produits.

Pur'Aloé est une entreprise installée à Mane en Provence, spécialiste de l'aloé vera vivant et biologique récolté dans leurs plantations au Mexique, en commerce équitable.
(vidéos culture et extraction ici )


Tous leurs produits sont fabriqués en France.
(vidéos de la fabrication ici)




Cette lotion spray ressemble en premier abord à une eau florale très rafraîchissante, puisqu'elle contient 20% d'eau florale de rose bio, son parfum est doux et délicat.
Mais ce n'est pas le seul principe actif, puisqu'elle contient également 76% de jus d'aloé vera vivant bio, ce qui procure une hydratation optimale.
Personnellement, je l'utilise le soir après nettoyage du visage.  
*98,8 du total des ingrédients sont d'origine naturelle, dont 96,17% du total des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.


Elle est légèrement moussante (photo ci-dessous), je fais deux ou trois pression, puis je l'étale par un léger massage.
Une très jolie découverte, qui coûte 11€86 les 250 ml sur la boutique du site ici.
Le seul petit reproche que je puisse lui faire, c'est sa durée de conservation qui est de seulement 3 mois, après la première utilisation.
Cela s'explique par l'utilisation d'aloé vera vivant, finalement, je préfère cela, qu'un produit d'une durée d'utilisation plus longue contenant des composants chauffés.





Avec le froid et le vent, une bonne crème devient indispensable pour protéger notre peau.
Cette crème contient 35% d'aloé vera vivant, mais également, de la cire d'abeille, du beurre de karité bio, de l'huile d'amande douce bio, de l'huile de sésame bio, de l'huile de macadamia bio, et de l'extrait de carotte bio.
*98,8% du total des ingrédients sont d'origine naturelle, dont 40,4% du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique.


Crème assez épaisse qui s'étale très facilement et pénètre rapidement, laissant un léger film protecteur non gras.
Durée d'utilisation de 2 mois après ouverture.

Routine du soir actuellement:
Une huile végétale bio pour me démaquiller, un savon (saponification à froid) pour me nettoyer, la lotion rosée d'aloé vera pour hydrater, et rafraîchir, et la crème visage intense pour régénérer. 
Comme quoi, pas besoin de nombreux produits avec une liste interminable de composants pour prendre soin de sa peau!

Vous pouvez retrouver les produits Pur Aloé dans de nombreux magasins bio, mais également sur leur site (ici)

Page facebook Pur Aloé (ici)


*article non sponsorisé

mercredi 30 novembre 2016

Fibao / La Toilette Bambou


Lorsque l'on a les cheveux longs ce n'est pas le lavage qui pose problème, mais le séchage; qui demande bien évidemment plus de temps qu'avec des cheveux courts.


Lorsqu'il fait beau, l'idéal est de les faire sécher à l'air libre, c'est rapide et naturel pour la fibre capillaire.
Mais lorsqu'il fait froid, se tourner vers le sèche cheveux électrique semble la solution; il est bien pratique certes, car rapide, mais plus néfaste pour les cheveux.

Bien sûr, on peut faire le choix de laisser ses cheveux sécher à l'air libre même lorsqu'il fait froid, lorsque l'on est dans un endroit chauffé, pourquoi pas. 

Mais on ne sort pas les cheveux mouillés l'hiver!!

C'est ce que je faisais régulièrement lorsque j'étais enfant, il y avait toujours un proche pour me le déconseiller, me rappelant que c'est par la tête que l'on attrape froid!

Je n'ai pas toujours suivi le conseil, ça m'aura valu quelques rhumes; je sais maintenant qu'ils avaient raison puisque environ 30% de notre chaleur corporelle se perd par la tête.

Un moyen naturel et respectueux des cheveux pour les sécher rapidement est d'utiliser l'éponge de bambou, très douce et très absorbante.
J'ai eu le plaisir de découvrir le turban sèche cheveux bambou de chez Fibao (clic)



Fibao est une marque de linge de toilette en éponge de bambou, fabriqué en France, végan, certifié par Péta et slow cosmétique.





Ce turban ressemble à un bonnet phrygien, comportant un bouton sur le sommet, et d'une attache sur la pointe.




Il nous suffit de le poser sur la tête, d'enrouler nos cheveux dedans, et de boutonner l'attache sur le dessus.



Plutôt facile à mettre en place, bien que vu ma longueur de cheveux, j'ai dû plier les pointes avant de les enrouler dedans.
Pour les cheveux plus longs que les miens, cela doit être moins évident, et pas sûr qu'avec le poids cela ne glisse pas. (à voir).


Question efficacité, j'ai été agréablement surprise par le pouvoir d’absorption de la fibre de bambou, nettement supérieur à celui ma serviette en coton.

Les plus:
Je fais régulièrement des bains d'huile à mes cheveux, je vous en parlais dans cet article (clic)
J'ai apprécié mettre ce turban durant le temps de pose; afin de conserver la chaleur, plutôt agréable.
De plus, cela m'a évité de prendre garde aux endroits où je posais ma tête pour ne pas les graisser.

Bien pratique ce petit turban doux, absorbant, qui ne prend pas de place, se lave en machine à 60°, sèche rapidement, et supporte le sèche linge.

Il m'a convaincu d'utiliser à l'avenir du linge de toilette en fibre de bambou.
Surtout que ça culture est respectueuse de l'environnement, puisqu'il pousse à une hauteur d'environ 1 mètre par jour, ses racines maintiennent l'eau dans les sols et participent à la régénérescence des sols abîmés par les champs de coton. 

Pour en savoir plus sur ce turban et sur les autres produits Fibao, je vous invite à découvrir leur site. (clic)
Ainsi que leur page facebook (clic)

*article non sponsorisé 
(aucune contrepartie financière n'a été versée pour la rédaction de cet article)

dimanche 20 novembre 2016

Jeu BIOVIVA / Défis Nature Espace



Il y a déjà plus d'un an, je vous parlais de la marque de jeux bioviva! dans cet article (clic)
Petite entreprise Française, qui fabrique ces jeux en France, malgré la concurrence mondiale surtout dans ce domaine.
Je mets un point d'honneur à défendre ces petites entreprises:
 "made in France"


 J'ai d'ailleurs ajouté une page dans la colonne de droite de mon blog, où je vais regrouper ces entreprises. ici

De plus les jeux Bioviva sont conçus avec des matières premières respectueuses de l'environnement.


Depuis l'an dernier de nombreux jeux ont vu le jour, (clicdifficile maintenant de ne pas trouver un domaine qui plaira à coup sûr à vos enfants, tellement le choix est varié.

Personnellement, je n'ai pas d'enfant en bas âge, mais en voyant le jeu Défis Nature Espace, j'étais persuadée qu'il plairait à mon ado passionné par l’aérospatiale. 

Le jeu est recommandé pour les plus de 7 ans, je pensais à tort qu'il était destiné aux enfants, mais pas du tout! 
Toute la famille peut passer un bon moment de partage avec ce jeu de cartes.

Nous avons l'habitude de jouer aux cartes à "la bataille" entre autres, ce jeu est un peu "la bataille de l'espace".



But du jeu:
Etre le 1er joueur à avoir en sa possession toutes les cartes du jeu, ou celui qui en aura le plus si l'on se donne un temps limite.
De 2 à 6 joueurs



Composition du jeu:
*boîte en carton solide
*36 cartes illustrées
*règle du jeu




Règle du jeu:

*On commence par distribuer le même nombre de cartes (face cachée) à tous les joueurs.

*Le joueur le plus jeune commence, en retournant la 1ère carte de son jeu, (sans la montrer aux autres joueurs).

*Il choisit une caractéristique de son objet céleste, soit entre: 
- sa distance au soleil
- son diamètre
- sa température
- sa date de découverte


*Les autres joueurs consultent la 1ère carte de leur jeu, et énoncent la valeur de cette caractéristique.

*Le joueur qui annonce la plus grande valeur, remporte les cartes de tous les joueurs et les place sous les siennes.


* En cas d'égalité entre plusieurs joueurs, on regarde la pastille de couleur en haut à gauche.
(rouge-orange-jaune-vert) qui indique la difficulté d'observation de l'objet céleste.
Celui qui a l'objet céleste le plus difficilement observable remporte les cartes.

* Le joueur qui remporte la bataille prend la main, il choisit la caractéristique d'une nouvelle carte.

* Un joueur peut changer la caractéristique d'affrontement, si son objet céleste a une difficulté d'observation plus grande que le joueur initial.
(pastille rouge plus grande difficulté d'observation jusqu'à la verte plus faible difficulté).

Ce que nous avons pensé du jeu:

Nous avons passé un bon moment en famille, nous avons dû fixer un horaire d'arrêt de jeu, pour que le gagnant soit désigné grâce à son nombre de cartes restantes, car il était difficile de départager 2 joueurs, la bataille fût rude!

Par contre pour les passionnés de l'espace, attention, il est bien noté que certaines données sur les caractéristiques sont parfois des estimations.

Si vous souhaitez plus de précision sur un astre, consultez un livre scientifique.
Mon fils est d'ailleurs en désaccord avec les caractéristiques de Phobos dont le diamètre indiqué est :   18 754 km.

Je recommande ce jeu pour tous, petits et grands, pour passer un moment convivial en famille ou entre amis.

*Vous pouvez découvrir les jeux Bioviva! sur leur site (clic)

*Ainsi que sur leur page facebook (clic)

*article non sposorisé

mardi 15 novembre 2016

Fleurir son jardin avec Jardin Biodiversité.com


Il n'est jamais trop tôt pour préparer le printemps!

J'ai arraché les fleurs annuelles, ratissé les feuilles, mis à l'abri les plantes en pot. 

Je trouve les jardins un peu "tristounets" à cette période, avec le froid qui arrive, le manque de luminosité, ça en donnerait le cafard!

Rien de mieux qu'imaginer à quoi ressemblera le jardin dès l'arrivée des beaux jours pour retrouver le moral.

J'ai pour cela pris plaisir à visiter le site  Jardin Biodiversité. com (clic) une appellation qui m'a interpellée en naviguant sur le net, et qui me plait bien, un peu normal me direz vous, vu les articles de mon blog.

Il y est proposé de nombreux articles pour le jardin :

* Fleurs, engrais verts..
* Semis d'automne
* Biodiversité (nichoirs et refuges)
* Gazon
* Coin potager
*Aménagements
*Outils
...

Moi qui était il y a quelques mois encore  en appartement, je prends plaisir pour la première fois à commander des fleurs à semer.

Mon choix c'est arrêté sur la prairie fleurie, mélange passion, (avec une remise de -10% en ce moment).
J'adore ces mélanges, c'est bien pour cela qu'ils sont en photo de couverture sur mon blog et ma page facebook!


JardinBiodiversité.com propose régulièrement des promotions rassemblées dans une rubrique, les bonnes affaires, sont par ici ! clic


Je vais également planter des bulbes de tulipes Monsella, je ne peux pas vous mettre leur lien, victime de leur succès, ils ne sont plus disponibles pour le moment. 

Je viens de recevoir mon colis, l'expédition à été très rapide.

 Bon!! il est indiqué pour les semis, qu'ils doivent avoir lieu jusqu'en octobre, nous sommes début novembre, mais je prends le risque, si cela ne pousse pas, ça sera de ma faute, mais il fait encore doux, je n'ai pas encore eu de gelée.


 
Pour les novices (comme moi) le mode d'emploi est indiqué sur le paquet. Je suis les instructions, il me reste qu'à attendre le printemps! 

tulipes Monsella

Pour les bulbes de tulipes pas de soucis, leur plantation est conseillée jusqu'en décembre.
Au printemps d'autres bulbes seront disponibles sur le site, glaïeul, canna, iris, dahlias ces derniers ont d'ailleurs le label rouge 100% français cultivés dans le Maine et Loire


J'avais l’intention de faire les semis sur un talus qui longe ma clôture, mais en préparant le terrain j'ai réveillé des guêpes; j'ai donc plié bagage...
Elles étaient là avant moi!

Résultat à venir...

*Edit le 3 Mars 2017 clic
*Edit le 21 Mars 2017


Vous pouvez retrouver Jardin Biodiversité sur leur site (clic)
Ainsi que sur leur page facebook (clic)

*article non sponsorisé

mercredi 9 novembre 2016

Basilique de Sainte-Anne d'Auray Morbihan

Basilique Sainte-Anne

Il y a encore quelques jours, si l'on m'avait demandé le nom d'une ville française, où une basilique fût construite après des apparitions, et qui depuis est un lieu de pèlerinage.
J'aurais répondu sans hésitation Lourdes.

Je ne savais pas encore que je vivais à moins d'une heure d'une autre de ces villes.

Pour la première fois de ma vie, je me trouve en ce jour de la Toussaint éloignée du lieu où repose mes défunts, recherchant un endroit où je puisse me recueillir.
J'ai découvert que je n'étais pas si loin de Sainte-Anne d'Auray.

Nous avons donc décidé en famille de visiter ce lieu en ce jour symbolique; nous n'avons pas regretté ce choix.
C'est un endroit propice au recueillement, que l'on soit croyant ou pas.

Connaissez vous l'histoire de Sainte-Anne d'Auray? 

Fontaine "la miraculeuse" lieu de la 1ère apparition


Au 17ème siècle Sainte-Anne mère de la vierge Marie, apparût plusieurs fois à Yvon Nicolazic paysan breton habitant Ker Anna.

Tombeau d'Yves Nicolazic

Le , veille de la Sainte-Anne, la Dame apparaît à nouveau le soir sur le chemin, lui dit des paroles pour le rassurer et le conduit chez lui, un flambeau à la main. Nicolazic cependant ne peut rester avec les siens. S'interrogeant sur ces événements, il s'en va prier dans sa grange. C'est alors qu'il entend sur le chemin « le bruit d'une grande multitude en marche ». Mais il n'y a personne sur le chemin.
Puis dans la clarté, la Dame mystérieuse apparaît et voici qu'elle lui parle : « Yves Nicolazic, ne craignez pas. Je suis Anne, mère de Marie. Dites à votre recteur que dans la pièce de terre appelée le Bocenno, il y a eu autrefois, avant même qu'il y eût aucun village, une chapelle dédiée en mon nom. C'était la première de tout le pays. Il y a 924 ans et 6 mois qu'elle est ruinée. Je désire qu'elle soit rebâtie au plus tôt et que vous en preniez soin parce que Dieu veut que j'y sois honorée ».
Nicolazic, disent les historiens, s'endormit tranquille : le mystère s'éclairait et les choses prenaient leur juste place, au ciel comme sur la terre. Pourtant, il allait falloir encore un an avant la première messe de sainte Anne au Bocenno. Les prêtres à l'époque n'étaient pas plus prompts qu'aujourd'hui à croire aux apparitions. Et n'était-ce pas le plan de Dieu d'augmenter le dossier de faits concrets pour donner à la chapelle de sainte Anne le caractère le plus authentique en même temps que merveilleux ?
Le recteur réprimandait donc sévèrement le bon Yves Nicolazic. Mais deux chrétiens laïcs l'encouragèrent, MM. de Kermedio et de Kerloguen : ce dernier, propriétaire foncier du champ du Bocenno promet de le donner pour la chapelle, et il lui conseille de prendre des témoins des faits merveilleux.
Quand dans la nuit du 7 au , sainte Anne apparaît une nouvelle fois, elle recommande à Yves de prendre son beau-frère Leroux ses voisins avec lui : « Menez-les avec vous au lieu où ce flambeau vous conduira, vous trouverez l'image (la statue) qui vous mettra à couvert du monde, lequel connaîtra enfin la vérité de ce que je vous ai promis ». Un cierge mystérieux (ou selon une autre version un flambeau) les conduisit jusqu'à son champ du Bocenno avant de s'enfoncer sous terre. Quelques moments plus tard, les paysans déterraient au pied du flambeau une vieille statue de bois d'olivier rongée, avec cependant encore des traces de blanc et d'azur. Cette statue était celle de la déesse romaine Bona Dea allaitant deux enfants mais elle fut discrètement resculptée et repeinte par les moines capucins d'Auray pour en faire l'image de sainte Anne trinitaire tenant sur ses genoux la Vierge et l'Enfant Jésus3.
Malgré les réserves du curé, il finit par faire amende honorable après une enquête biaisée censée démontrer l'authenticité de la statue. Le culte de sainte Anne se développa sur le site de la découverte de la statue, une chapelle y fut construite et la première messe officielle fut célébrée, par décision de l'évêque de Vannes Sébastien de Rosmadec, le .

mardi 8 novembre 2016

NO-POO (farine de pois chiche)



Qu'est ce que le Noo-Poo?
Si vous consultez des sites "écolo/bio/zéro déchet"... vous avez dû rencontrer ce terme, qui signifie "sans shampoing".
Me rendant régulièrement sur ces sites, je me suis aperçue de sa côté de popularité grandissante.
Je me suis donc intéressée de plus près à cette méthode, qui a donc pour but de se laver les cheveux sans shampoing!

De prime abord, ça étonne! 
Depuis toujours mes cheveux ont connu le shampoing en bouteille, pourquoi changerai-je mes habitudes?

*la qualité des shampoings? 
*leur prix?
*leur efficacité?
*les déchets qu'ils provoquent?

Pour toutes ces raisons, le no-poo m'interpelle.

Il y a quelques années, je suis passée du shampoing disons traditionnel, que l'on voit dans les publicités; à ceux avec une composition plus naturelle.
Pour des raisons de pollution mais également de santé, je n'avais plus envie de me tartiner les cheveux de silicone, paraben...

Il est vrai que cela a un coût plus élevé à l'achat.
Mais bon, j'utilise beaucoup moins de produit, alors finalement en y regardant de plus près le budget ne doit pas être très différent.
Cela avait été ma première réflexion, au moment du passage au plus naturel; les shampoings me semblaient moins liquide; l'eau étant le composant le moins cher, les shampoings bon marché ne doivent pas lésiner!

Ma bouteille de shampoing bio me dure plus longtemps, les composants sont plus naturels, je pollue moins, c'est parfait, tout me convient!


Mais si je peux faire encore plus naturel, encore plus simple, moins cher, et sans déchet...
Ah!! ça vaut le coup de se pencher sur le sujet du no-poo.

Mais est ce que ça fonctionne?

Je me lance, je fais le cobaye!
Je me trouve une petite recette de cuisine, tout du moins on s'y croirait.
Je me procure les ingrédients, bon ça va, pas besoin d'une liste pour faire les courses, puisqu'il en faut qu'un: de la farine de pois chiche!

Je ne vous explique pas la tête de mes proches lorsque je cherchais en magasin de la farine de pois chiche et qu'ils me demandèrent:
C'est pour faire quoi?

Un shampoing ♫♫♫



Là, j'ai entrevu dans leurs yeux:
"la pauvre, elle va finir par élever des chèvres dans le Larzac." 


Ils ne m'ont pas cru jusqu'à ce que je prépare mon mélange.
Farine de pois chiche avec un peu d'eau, je mélange, jusqu'à ce que cela soit sans grumeau, ni trop épais, ni trop liquide.
Et puis tant qu'à être en cuisine, je prépare mon eau de rinçage.
Mélange d'eau + vinaigre de cidre



Je fais donc mon petit shampoing, ah! non mince, mon sans shampoing, enfin bref, je me lave les cheveux!
Alors forcément ce n'est pas la même texture, ça ne mousse pas, mais ça sent plutôt bon, le pois chiche.
Je rince avec ma petite vinaigrette ♫♫

Résultat:
Impeccable!
Mes cheveux sont propres, ils ne sentent pas le pois chiche, ils brillent.
Comme quoi, nous n'avons pas besoin de grand chose.
Il semblerait qu'avec cette méthode, les lavages soient moins fréquents. Tout pour plaire!

Par contre cela demande une préparation, donc plus de temps.
Pour ma part, c'est concluant, si vous avez d'autres petites recettes de no-poo, je suis preneuse pour les tester.

*article non sponsorisé