samedi 5 novembre 2016

J'ai lu: Vous êtes fous d'avalez ça!



J'ai lu: Vous êtes fous d'avaler ça!
Livre de Christophe Brusset

J'ai réellement apprécié cette lecture; j'adore ce genre de livre, comme les émissions télévisées qui ont pour objectifs d'informer les con-sommateurs comme les nomme l'auteur. 

Qui est Christophe Brusset?

Ingénieur agroalimentaire, il obtient un master en management des achats.
Devenant ainsi, acheteur pour des grandes entreprises de l'agroalimentaire.
Durant une vingtaine d'années, il va donc faire face aux méthodes peu scrupuleuses de ces entreprises, dont le but est avant tout, leurs profits.

En écrivant ce livre il nous alerte sur ces dérives, incitant les consommateurs à ouvrir les yeux sur ce qu'ils achètent.


Mais pourquoi dénonce t'il maintenant ces pratiques, après y avoir participé?

Christophe Brusset s'est longtemps posé des questions sur ces pratiques, plus d'une fois il eu envie de les dénoncer; mais les consommateurs étaient ils prêts à entendre ce qu'il avait à dire?

C'est à la suite du scandale des lasagnes à la viande de cheval, qu'il se dit que le moment était venu pour lui, de nous informer sur les dérives de l'industrie agroalimentaire dont il fût témoin.

J'ai beau avoir lu de nombreux livres sur ce sujet, avoir regardé des émissions; j'avais conscience que pour les industriels de l'agroalimentaire le profit était primordial, mais je ne pensais pas que c'était à ce point!
Ils jouent clairement avec notre santé et celle de nos enfants.

A vouloir à tout prix baisser les coûts de revient, pour faire du profit, certaines entreprises sont prêtes à employer des méthodes frauduleuses.
Se sont ces travers que l'auteur nous dévoile avec humour.

Vous êtes vous déjà interrogé sur le fait qu'un produit brut coûte plus cher qu'un produit transformé, moulu par exemple? 
Pourtant la transformation devrait avoir un coût. Alors qu'est ce que ça cache?

Faire du poids, en diluant, en ajoutant des poudres de perlimpinpin, des matières de mauvaise qualité...

Des confitures de fraises sans fraises, du miel sans miel... Nous sommes vraiment pris pour des pigeons, pour rester polie.

Pourquoi sur de plus en plus de produits, les dates de péremptions sont inscrites sur les couvercles?
Vous avez une idée? 
Bien plus facile pour changer les couvercles et donc les dates, vous ne trouvez pas?

J'étais déjà regardante sur les produits que j'achète, lisant les étiquettes, contrôlant la provenance...ce livre m'a encore plus ouvert les yeux.

On y apprend que les industriels pratiquent le zéro déchet, oui, oui...tout se recycle et se retrouve dans nos produits, bon appétit!

Même si les matières premières sont moisies, de toutes les couleurs, mélangées à des crottes de rats, avec un trop plein de pesticides...
Il y a bien une solution pour écouler tout ça!

En conclusion:

Ne nous fions pas uniquement aux packaging, aux publicités, lisons les étiquettes, informons nous sur les compostions, les provenances...
Soyons Conso-Acteur!
Privilégions les producteurs locaux, évitons les produits transformés.


*article non sponsorisé


1 commentaire:

  1. j'avais entendu l'auteur à la radio, les consommateurs sont vraiment pris pour des pigeons.

    RépondreSupprimer